SOCIETE

Mbour : Trois hommes condamnés à la prison à vie pour le meurtre brutal d’une fillette de deux ans

Pour rappel, le 1er janvier 2020, la petite Ndiaya Gueye, âgée de 2 ans, a disparu au quartier Liberté II Baydeuk à Mbour. Trois jours plus tard, elle mourut et fut enterrée dans un immeuble en construction non loin de chez elle.

Un crime qui a défrayé la chronique et suscité émotion et consternation à Mbour. Violée, poignardée au cœur et au ventre avec une violence inouïe, puis éventrée, Ndiaya connaît une mort tragique.

Vendredi 21 juillet, Alla Mabop, Birame Sek et Yakhya Yade ont été jugés par la chambre criminelle du tribunal de grande instance de Mabor. Chérif Mamina Diémé, alors élève de CM1, âgée de 18 ans, a été interrogée grâce à son témoignage. Le shérif a déclaré qu’il était présent au moment du meurtre de la jeune fille.

Il a reconnu avoir contribué à l’enterrement de Ndiaya en présence d’Alla Mabop, Birame Sek et Yakhyade.

Alla Mabop, accusé de viol, a été acquitté de cette accusation. Lui et ses coaccusés ont été reconnus coupables de meurtre et d’association de malfaiteurs.

Les accusés ont nié toute implication dans les incidents pour lesquels ils ont passé trois ans en détention. Le mécanicien, identifié comme étant Alla Mabop, a poignardé et tranché la gorge de la victime. Les personnes reconnues coupables devront passer le reste de leurs jours en prison. Mais ils peuvent faire appel dans un délai de 15 jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *