POLITIQUE

Pastef dissous : Ousmane Sonko contre-attaque

Le parti d’Ousmane Sonko n’entendait pas capituler sans combat. Suite à l’arrestation du leader des Patriotes, Pastev a fait appel à la Cour suprême pour qu’elle annule la décision du 31 juillet.

Ce dernier dispose de deux mois pour introduire une demande auprès de la Haute Cour. C’est évidemment chose faite depuis un moment. « Jusqu’à présent, l’information a été bien conservée », a déclaré la source A Respiratoire, qui a fourni la nouvelle dans l’édition de ce vendredi.

Le journal rapporte qu’Osman Sonko et ses camarades n’entendent pas s’y limiter. Selon la source A, leur appel n’étant pas pendant, ils envisagent d’engager des référés afin de geler les mesures de dissolution de Pastef en attendant que la Cour suprême se prononce sur le fond.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *